Febelfin recommendation about Internet Fraud ( Fr / Du)

1. La fraude à la banque par internet se déplace vers les entreprises

1. Entreprises : attention aux logiciels malveillants !

Au cours du deuxième trimestre de 2015, 57 cas de fraude à la banque par Internet ont été dénombrés. Comme durant le premier trimestre de cette année – au cours duquel 63 cas de fraude s’étaient produits – ce chiffre demeurent largement inférieur au pic de 1.772 cas en 2013 et aux 277 cas de 2014.

Contrairement aux trimestres précédents, le butin dérobé dans le cadre de fraudes augmente. Au cours du deuxième trimestre de cette année, un butin de 538.899 EUR a ainsi été dérobé, alors que le trimestre précédent, ce montant était encore de 173.056 EUR.

Cette hausse est imputable au fait que les criminels déplacent de plus en plus souvent leur terrain d’action des particuliers vers les entreprises, et ce, essentiellement en utilisant des logiciels malveillants (malware). Bien que le nombre de cas de fraude soit demeuré limité, le montant par cas des pertes en résultant pourrait bien augmenter.

Febelfin appelle tant les particuliers que les entreprises à demeurer vigilants : n’ouvrez pas de courriels douteux, ne donnez pas suite à des demandes téléphoniques inhabituelles et n’introduisez votre mot de passe ou votre response code dans le lecteur de cartes (ou tout autre appareil de sécurisation) que si vous avez vous-même demandé l’opération.

Plus d’information et les recommandations : https://www.febelfin.be/fr/la-fraude-a-la-banque-par-internet-se-deplace-vers-les-entreprises


2. Fraude via internetbankieren verschuift naar bedrijven

1. Bedrijven: opgelet voor malware!

In het tweede kwartaal van 2015 vonden 57 fraudegevallen via internetbankieren plaats. Net zoals in het eerste kwartaal van dit jaar – toen er 63 fraudegevallen genoteerd werden – blijft dit aantal ver onder de piek van 1.772 gevallen in 2013 én de 277 gevallen in 2014.

In tegenstelling tot de voorbije kwartalen, stijgt het fraudebedrag. In het tweede kwartaal van dit jaar werd 538.899 EUR buitgemaakt. In het eerste kwartaal was dit nog 173.056 EUR.

Deze stijging is te wijten aan het feit dat fraudeurs hun actieterrein steeds vaker verleggen van particulieren naar bedrijven, en dit vooral via het gebruik van kwaadaardige software (malware). Hoewel het aantal fraudegevallen beperkt blijft, kan het fraudeverlies per geval wel oplopen.

Febelfin roept zowel particulieren als bedrijven op om waakzaam te blijven: open geen verdachte e-mails, ga niet in op ongewone telefoonverzoeken en voer alleen op eigen initiatief je paswoord of response code in op je kaartlezer (of ander beveiligingsapparaat).

Meer :  https://www.febelfin.be/nl/fraude-internetbankieren-verschuift-naar-bedrijven

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


*